Auteur/autrice : Daniel Stanislaus Martel

mai 11, 2021 0

Camille Vial: “Pour beaucoup, le terme durabilité est devenu un concept à la mode, alors qu’il est au cœur de notre ADN, depuis plus de 200 ans.”

Par Daniel Stanislaus Martel

Alors qu’à la tête des principales institutions européennes des femmes s’imposent par leur charisme et leur efficacité, une genevoise se démarque dans la cité de Calvin. Représentante de la 7e génération d’Associés chez Mirabaud et première femme à présider une banque privée, Camille Vial nous livre les secrets d’une institution qui a su miser sur son sens de la responsabilité et de la pérennité bien avant que ces concepts deviennent tendance – des valeurs fondamentales qui la guident, elle-même, au quotidien et ont fait leurs preuves en ces temps de crise sanitaire.

mai 11, 2021 1

Une application à la rescousse des 13 milliards de francs égarés sur des comptes en libre passage

Par Daniel Stanislaus Martel

Changement d’employeur, mise à son compte, temps partiel, mission à l’étranger, congé sabbatique… et les avoirs se perdent dans différentes institutions de prévoyance ou, pire, plusieurs comptes de libre-passage. Ce qui a paru
« tolérable » durant les « bonnes années » ne l’est plus à l’heure du Covid et ne le sera pas non plus après. Comment traquer toutes ces fortunes à l’abandon ? Un entrepreneur dynamique et romand basé à Delémont, Diego Rohner, vient de trouver la solution. Son application « Kala », littéralement à la portée de tout un chacun, automatise la recherche de tous les avoirs auprès des 1500 institutions de prévoyance et fondations de libre passage en Suisse. Quelle est la portée de cette solution ?

mai 11, 2021 0

Ralf Plänkers, Chef de la division Assurances-vie à la Vaudoise

Par Daniel Stanislaus Martel

Les acteurs de l’assurance ont entamé leur transition numérique de base en parallèle aux autres institutions financières. Contrairement à ces dernières, le secteur de l’assurance était moins sous pression de part sans doute une plus faible exposition au phénomène du « me too » et à la dépendance des outils technologiques dédiés aux clients finaux. Les assureurs opèrent plutôt dans un monde moins disruptif quant aux besoins du marché – l’idée de la prestation en assurance et de prévoyance a sa logique innée – et moins abrupt en ce qui concerne les attentes de ses bénéficiaires. La Vaudoise est nonobstant en train de remanier son outil de production sous l’influence, par exemple, de son nouveau partenariat avec la plateforme de prévoyance lemania-pension hub et les modes de travail pratiqués depuis 2020.
M. Ralf Plänkers, Chef de la division Assurances-vie à la Vaudoise explique les défis de cette transformation.