novembre 18, 2021 0

Construire des relations clients durables dans l’environnement actuel

Par Invité(e)s

Le Groupe Reyl a été lancé en 1973. L’entreprise se consacrait à l’origine uniquement à la gestion de fortune et elle s’est développée dans ce secteur sous la direction de son fondateur Dominique Reyl jusqu’en 2002. C’est à cette date que François Reyl, Directeur général actuel, a rejoint l’entreprise familiale et a entamé la diversification des activités de la banque, en lançant d’autres lignes de métier et en élargissant la portée géographique du groupe.

novembre 18, 2021 0

Invité de la rédaction

Par Invité(e)s

solutions durables face aux mutations découlant du changement climatique, de l’explosion démographique ou du vieillissement de la société. Ces évolutions incontournables nécessitent de s’y préparer aussitôt que possible, pas en 2050, maintenant !

novembre 17, 2021 0

De la transition à la révolution énergétique ?

Par Invité(e)s

Dans son nouveau scénario de limitation du réchauffement climatique à +1,5 °C, dévoilé au printemps dernier, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) répond à la question qui lui a été posée dans la perspective de la conférence internationale sur le climat, la COP26, qui s’est tenue début novembre 2021 à Glasgow, en écosse, à savoir : « Quel scénario énergétique est compatible avec un engagement zéro émission nette de CO2 d’ici à 2050 et donc un objectif de maintien de la hausse de la température limitée à +1,5 °C à l’horizon 2100, l’énergie concentrant 80 % de l’enjeu climatique ? »

novembre 17, 2021 0

Point digital

Par Daniel Stanislaus Martel

Evolution 2021 des stratégies digitales des banques de détail en Suisse Comment la digitalisation influence-t-elle les rapports entre les banques…

novembre 16, 2021 0

Manuel Leuthold, Président du Conseil d’administration de la Banque cantonale de Genève (BCGE):

Par Daniel Stanislaus Martel

La Banque cantonale de Genève (BCGE) est bien connue des lecteurs de « Point de mire». Lors de l’entrée en vigueur de la LSFin en 2020, le #78, paru en janvier 2020, a publié, à la une, la vision de Blaise Goetschin, CEO de la vénérable institution, sur la façon dont la gestion advisory allait évoluer vers la gestion discrétionnaire. Deux ans plus tard, la BCGE évolue dans un monde doublement transformé ; d’une part, avec une place financière suisse marquée par la LSFin et l’adoption de la gestion discrétionnaire et, d’autre part, la banque fait partie d’une économie planétaire « pandémisée ». Dans ces circonstances, comment Manuel Leuthold entend-il piloter la banque ? Parmi les nombreuses compétences acquises au fil d’une riche carrière, lesquelles lui seront le plus utiles ? Et à l’occasion des cinquante ans du droit de vote des femmes en Suisse, quel rôle pour elles dans la finance ?

novembre 16, 2021 0

Vers une abolition de la taxation de la valeur locative

Par Invité(e)s

Lors de la session parlementaire du 21 septembre dernier, le Conseil des états a approuvé à une courte majorité (20 contre 17) l’abolition de la valeur locative. De quoi s’agit-il exactement, et où en est-on ?

L’imposition de la valeur locative a été introduite en Suisse en 1940, avec l’impôt pour la défense nationale (IDN, devenu impôt fédéral direct – IFD – en 1982). Il s’agissait d’appréhender le revenu que le propriétaire pourrait encaisser s’il mettait son bien immobilier en location, plutôt que de s’en réserver la jouissance (une sorte de location à soi-même).

novembre 14, 2021 Non

Marché Global

Par Invité(e)s

Si les plans de relance et la levée des restrictions sanitaires permise par les campagnes de vaccination dans les pays développés ont rendu possible un rebond sans précédent de l’activité économique, la fin de l’année s’annonce plus compliquée. En effet, cette accélération – peut-être trop rapide – a perturbé les chaînes d’approvisionnement dans un contexte où les pays asiatiques se remettent à peine d’une nouvelle vague de Covid-19 et qui pose la question du niveau de l’inflation, notamment outre-Atlantique.

novembre 13, 2021 0

Marché suisse

Par Invité(e)s

Après le plongeon de 10 % du PIB mondial l’année dernière, l’économie mondiale a connu une reprise rapide grâce au soutien des banques centrales et des gouvernements. La réouverture des économies a été rendue possible par l’ambitieuse campagne de vaccination. Les économies occidentales ont surtout misé sur les vaccins pour lever les restrictions sanitaires.