Que détenir pour faire face à la prochaine crise monétaire: lingot ou pièces d’or ?

Que détenir pour faire face à la prochaine crise monétaire: lingot ou pièces d’or ?

février 28, 2022 0 Par Redaction

Paul Noel
swiss one plus SA

Le constat et le défi …

L’endettement vertigineux de notre monde globalisé nous conduit aux limites extrêmes de ce que peuvent faire les états, les banques et même les banques centrales sans remettre en question le pouvoir de la création monétaire.
Les initiatives des monnaies privées ou numériques entrent en concurrence avec les monnaies traditionnelles, ce qui va bouleverser le rôle des autorités monétaires en les incitant à établir une nouvelle équation monétaire complexe au sein d’une gouvernance mondiale bienvenue.

Comment protéger son patrimoine pour traverser la prochaine tempête monétaire ? L’histoire économique nous enseigne que la réinitialisation monétaire constitue un levier de basculement efficace vers une nouvelle organisation de notre société.

… en gestion de patrimoine

En pratique, votre gestionnaire est chargé de l’allocation d’actifs convenue et adaptée à votre profil de risque. Il se charge d’investir en maximisant le rendement de vos investissements. Cependant, il vous appartient d’en supporter les risques au sens large et de définir votre niveau de richesse minimum à garantir sur une ou plusieurs générations, exprimé en termes monétaires en adéquation avec la réalité économique actuelle et future.

L’or physique !

Depuis des siècles, la composante de fortune qui fait ses preuves est constituée d’or physique selon les critères de liquidité, fiscalité et authenticité. En observant les standards de poids et de pureté adoptés par les marchés asiatiques constituant l’étalon de leur fiscalité, nous pouvons déduire l’acceptation universelle par le plus grand nombre de contreparties, sans oublier l’authenticité permettant le niveau de confiance le plus élevé possible pour les transactions à venir.

Les pièces d’investissement 

Au cours de l’histoire, les hommes et les femmes ont marqué d’une empreinte des pièces de métaux précieux pour pouvoir les reconnaître et les comparer afin de les identifier et de les authentifier lors de leurs échanges commerciaux.

Le format le plus produit est celui des lingots (et lingotins). Ils constituent la prérogative des banquiers et sont plus proches de l’appellation de matière première, que de l’étymologie de la « monnaie sonnante et trébuchante » (locution formée du substantif « monnaie » et des adjectifs « sonnant » et « trébuchant ») : on s’assurait jadis que les pièces de monnaie étaient authentiques et pesaient le poids légal en les faisant sonner – une oreille avertie pouvait déceler le son du vil métal – et en les pesant au trébuchet, une petite balance de précision utilisée par les orfèvres.

Flexibilité, divisibilité et liquidité

L’option vous apportant le plus de flexibilité est la pièce d’investissement disponible en plusieurs tailles (1 once = 31,10 g ¼ once = 7,7 g), ce qui lui donne une très grande divisibilité, la rend facile à stocker et à échanger en cas de rupture du système bancaire et/ou monétaire.

Quant au prix de ces pièces, il s’agira de payer une prime supérieure au prix du métal (valeur intrinsèque), et ce, d’autant que la pièce est petite car cela correspond à la prime de liquidité. Cette dernière est vite amortie (à la façon d’une prime d’assurance), notamment parce qu’en période de crise, elle va avoir tendance à augmenter en raison de la forte demande, vous permettant ainsi une éventuelle plus-value à la revente ; ce qui est impossible à réaliser avec un lingot, pour autant que l’on vous considère toujours comme légitime.

Souvenons-nous qu’en France le 1er octobre 1936, le gouvernement français a interdit le commerce de l’or et les propriétaires de plus de 200 grammes d’or ont été obligés de les céder au prix d’achat à la Banque de France.

Réinitialisation monétaire à venir

Christine Lagarde souhaite le lancement d’une monnaie numérique de détail (CBDC) en euros dès 2023. La nouvelle équation monétaire vers des monnaies numériques va générer d’importantes opportunités pour la finance mondiale, mais aussi des menaces sur nos patrimoines privés auxquelles il faudra apporter des solutions pragmatiques
et durables, telles que nous aimons les mettre en œuvre en Suisse depuis le pacte fédéral du 1er août 1291.

Paul Noel
swiss one plus SA.

Paul Noel est au bénéfice d’une expérience bancaire très riche et variée. Après dix années au service de Lombard Odier, où il fut notamment en charge des développements informatiques en lien avec le Private Banking, Paul Noel a été très actif aussi dans la mise sur pied de l’entité « Global Custody » de l’ancien banquier privé genevois. Il travailla ensuite comme Consultant auprès de la Banque Privée Edmond de Rothschild avant de fonder plusieurs entreprises dans
le domaine des métaux précieux et de la technologie phygitale. Il dirige swiss one plus SA. Expert aussi en finance, il est au bénéfice de la certification CIWM (Chartered International Wealth Manager) de l’AZEK.